Paco de Lucía, adiós

Bonjour,

C’est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons aujourd’hui le décès de PACO DE LUCÍA, icône du flamenco, considéré comme l’un des plus grands guitaristes du XXème siècle.

Âgé de 66 ans, PACO DE LUCÍA a succombé à une crise cardiaque, au Mexique, où il se trouvait avec des proches.

Avec son compère CAMARÓN DE LA ISLA, il a été l’emblème du renouveau et de la diffusion mondiale du flamenco, auquel il a intégré des rythmes de jazz, de bossa nova, et de musique classique.

Né en 1947 à Algeciras, petite ville de la province de Cadiz, en Andalousie, il a commencé à jouer de la guitare à l’âge de 7 ans, avec son père, puis avec son grand frère.

Lorsqu’il avait 12 ans, il a formé le duo LOS CHIQUITOS DE ALGECIRAS avec son frère Pepe, au chant.

Paco de Lucía a commencé à voyager de par le monde très jeune, avec la Compagnie de Ballet Classique Espagnol, qui l’avait embauché comme guitariste.

Il a ensuite rapidement connu un grand succès, en solo, dans les années 70, avec des représentations mémorables notamment à Barcelone et à Madrid.

C’est dans la capitale espagnole qu’est né le couple mythique EL CAMARÓN – DE LUCÍA, qui a donné lieu à une dizaine d’albums.

En 1973 naît un de ses titres les plus célèbres : Entre dos aguas.
Cette rumba, connue de tous, a conquis à l’époque un public jeune, qui s’intéressait pour la première fois à la guitare flamenca.

Les années 1990 ont été les plus difficiles pour Paco de Lucía. Suite à la mort de son ami Camarón en 1992, il a annulé les concerts prévus dans le monde entier, et a même pensé se retirer.

En 2004, il a finalement présenté un nouvel album : Cositas Buenas, très bien reçu par les critiques, et qui lui a valu le Grammy Latino du meilleur album flamenco.

Paco de Lucía a reçu de nombreux prix tout au long de sa carrière :
Premio Príncipe de Asturias de las Artes, l’une des plus hautes distinctions espagnoles, Premio Nacional de Guitarra de Arte Flamenco, Medalla de Oro al Mérito de las Bellas Artes, …

Il a également composé et interprété différentes bandes originales de films, comme par exemple la célèbre chanson Have You Ever Really Loved A Woman, aux côtés de Bryan Adams.

Paco de Lucía, soulignait la Fondation Prince des Asturies, « a dépassé les frontières et les styles pour devenir un musicien de dimension universelle. Son style a fait école parmi les plus jeunes générations et son art est devenu un des meilleurs ambassadeurs de la culture espagnole à travers le monde.
À partir de la guitare flamenco, il a aussi exploré le répertoire classique espagnol, l’émotion de la bossa-nova et du jazz.
Tout ce qui peut s’exprimer avec les six cordes de la guitare est entre ses mains
».

Alexandra

traduction en espagnol – interprétariat
formation espagnol / FLE (Français Langue Étrangère)

traduction français espagnol

Google

Publicités

3 réflexions sur “Paco de Lucía, adiós

  1. Philippe dit :

    Merci Alexandra pour tes articles de fond sur les faits culturels du monde hispanique et tes conseils sur la langue espagnole.
    Philippe.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s