Mathilde Demarcy – Traductrice anglais.italien français – Article invité 03.2014

Bonjour,
Pour ce 3ème article invité, Mathilde Demarcy, traductrice passionnée par son métier, nous fait découvrir son univers !

Nom : MATHILDE DEMARCY
Profession : TRADUCTRICE
Langues de travail : ANGLAIS / ITALIEN – FRANÇAIS
Lieu de résidence et de travail : FRANCE

Quels types de travaux réalises-tu et qui sont tes clients ?
MATHILDE DEMARCY_HispafraJe traduis des jeux vidéo (dialogues, interfaces, textes marketing, sites Internet, textes légaux, etc.),
ainsi que des articles de type journalistique et médical pour un site Internet et son application iPhone consacrés à la grossesse, aux femmes enceintes, aux bébés et aux tout-petits.
Occasionnellement, je traduis également des textes marketing (transcréation) pour des marques de l’industrie et du luxe.
J’ai aussi traduit ou participé à la traduction d’ouvrages dans l’édition pratique et beaux livres.
Enfin, je fais actuellement mes débuts comme rédactrice pour ce même site Internet sur les bébés.
Les projets me sont confiés pas des agences de traduction pour les jeux vidéo et le marketing, et via une agence éditoriale pour la traduction des articles publiés sur Internet. Pour les livres pratiques et les beaux livres, le contact est soit directement la maison d’édition, soit un packageur.

Décris-nous brièvement une journée de travail.
Ma journée de travail commence souvent en fonction du volume de mots que j’ai à traduire et des dates de remise des projets sur lesquels je travaille. Pour les jeux vidéo, les délais sont toujours très serrés (le jour-même, le lendemain ou au plus tard une semaine selon le volume) ; pour le site Internet sur les bébés, les délais sont plus souples mais c’est dans mon intérêt de finir les tâches le plus rapidement possible pour enchainer avec d’autres projets.
Je peux donc aussi bien commencer à travailler à 7h qu’à 10h du matin mais je termine rarement mes journées avant 19h/20h et je reprends souvent le travail après le dîner et ce jusqu’à 23h, ce qu’apprécient certains clients qui, en raison du décalage horaire, finissent leur journée à minuit/1h heure française. Je travaille aussi fréquemment le week-end.

Qu’aimes-tu dans ta profession ?
La nature des textes sur lesquels je travaille, des documents rédactionnels agréables à traduire.
Hormis pour les textes légaux, pour ceux qui contiennent de la terminologie propre aux fabricants de consoles de jeu et pour les textes médicaux, je suis relativement libre et peux laisser s’exprimer ma créativité.
Le domaine des jeux vidéo est très ludique et varié. Je traduis aussi bien des jeux de guerre, que des jeux de simulation de vie, de vampires, de monstres divers, de sport ou des sites Internet faisant la promotion de films animés ou pour la jeunesse.
Le site consacré aux bébés me permet lui aussi de travailler mon style, de prendre plaisir à rendre un texte agréable à lire tout en respectant les contraintes liées à Internet et aux smartphones.
Les deux domaines nécessitent des compétences à la fois proches et complémentaires.
La traduction marketing est plus délicate, réglementée et rigoureuse, mais tout aussi stimulante.
Enfin, le stress lié à des délais très serrés et l’exigence de mes clients sont aussi des moteurs, dans le travail comme dans la vie de tous les jours.

Que n’aimes-tu pas ?
Les retards de paiement de certains de mes clients dont les délais de règlement peuvent aller jusqu’à 60 jours voire plus. C’est un aspect du métier auquel nous sommes parfois confrontés et que nous devons gérer.
L’incertitude quant aux clients qui peuvent disparaître ou mettre un terme aux collaborations du jour au lendemain pour des raisons économiques ou parfois totalement inconnues.
La crainte de ne pas avoir de travail. J’ai rarement plus de 4 ou 5 jours de travail d’avance et je commence à m’impatienter dès la première journée d’inactivité !

Depuis quand exerces-tu ?
2006

Cette activité professionnelle correspond-elle à tes études initiales ?
Oui. J’ai passé un bac littéraire-langues anglais, espagnol, italien, puis une licence LEA affaires et commerce avec les mêmes langues ; une maîtrise LEA traduction spécialisée anglais et italien et enfin un master II à l’ESIT (École Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs) en anglais et italien toujours. Je ne savais pas vraiment quelle profession je voulais exercer, mais je souhaitais parler et étudier un maximum de langues aussi loin que mes capacités le permettaient.

Quel est ton parcours professionnel ? Pourquoi es-tu devenue traductrice ?
Après plusieurs petits boulots, j’ai commencé à travailler « sérieusement » quand je préparais mon mémoire de l’ESIT, comme assistante aux droits étrangers aux éditions Fayard.
J’ai ensuite enchaîné aux éditions Christian Bourgois et enfin aux Éditions La Découverte où j’avais un contrat à mi-temps pendant que je commençais à traduire des jeux vidéo en freelance pour Ubisoft.
J’ai ensuite effectué plusieurs missions au département européen de localisation de Nintendo à Francfort entre 2007 et 2010.
Depuis, je suis revenue vivre et travailler comme indépendante en France.
Je suis devenue traductrice un peu par hasard car je n’avais pas envisagé de faire une école de traduction et ne connaissais pas l’ESIT. À l’origine, j’étais attirée par la restauration, la publicité et le tourisme ! J’ai simplement suivi mes envies et je ne le regrette pas car j’aime beaucoup mon métier.

Quelle évolution envisages-tu pour ta carrière ? As-tu des souhaits en termes de formation, d’acquisition de compétences ?
Maintenant que j’ai quelques années d’expérience dans le domaine de la traduction, j’aimerais parallèlement approfondir mes compétences de rédactrice, pour le Web notamment. J’aimerais m’investir davantage dans ce domaine et acquérir des compétences plus techniques liées à Internet, mais également à la gestion de sites.

Coordonnées de Mathilde Demarcy :
. mail : mathperso@hotmail.fr
. lien à son profil sur le réseau LinkedIn : http://fr.linkedin.com/pub/mathilde-demarcy/20/611/6

Merci Mathilde pour ta participation à la rubrique ARTICLES INVITÉS DE TRADUCTEURS !
Si vous souhaitez consulter les articles précédents :
Jolanta Olech – Traductrice polonais espagnol – Article invité 01.2014
Laure Schang – Traductrice anglais français – Article invité 02.2014

Alexandra
traduction en espagnol. interprétariat
formation espagnol. formation FLE (Français Langue Étrangère)

Traduction site

Google

Publicités

2 réflexions sur “Mathilde Demarcy – Traductrice anglais.italien français – Article invité 03.2014

  1. DEWEERDT BENEDICTE dit :

    Merci Alexandra. C’est toujours formidable de voir que notre profession est si riche de ses différents profils.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s