INTERNATIONAL TRANSLATION DAY 2016

Dear readers, / Chers lecteurs,

Today we celebrate the INTERNATIONAL TRANSLATION DAY!
Aujourd’hui nous célébrons la JOURNÉE MONDIALE DE LA TRADUCTION !

The theme for International Translation Day 2016 is:
Le thème pour 2016 est :

TRANSLATION AND INTERPRETING: CONNECTING WORLDS
UNISSONS LES MONDES GRÂCE À LA TRADUCTION ET À L’INTERPRÉTATION

I’ve asked many translators/interpreters from different nationalities to write one or two sentences about this year’s topic. Thanks to Sara Colombo, Marta Stelmaszak, Erik Hansson, Catharine Cellier-Smart, Macarena Cafrune, Dmitry Kornyukhov, Françoise L’Héveder and Óscar Curros for your contribution!

J’ai demandé à plusieurs traducteurs/interprètes de differentes nationalités d’écrire une ou deux phrases sur le thème de cette année. Merci à Sara Colombo, Marta Stelmaszak, Erik Hansson, Catharine Cellier-Smart, Macarena Cafrune, Dmitry Kornyukhov, Françoise L’Héveder et Óscar Curros pour votre participation !

********

«In a world that’s more and more connected, it can be easy to forget that technology – however useful it is – doesn’t replace connecting people of different languages and cultures. The work we do every day does much to reduce divisions, and the theme of this year’s International Translation Day is the occasion to remind everyone, including ourselves, of how important our role is in facilitating linguistic and cultural communication and understanding.»Catharine Cellier-Smart

Catharine Cellier-Smart – Reunion Island
French to English Sworn Translator and Interpreter
Traductrice en langue anglaise, Expert près la Cour d’Appel de Saint Denis de la Réunion
Membre de la SFT (Société Française des Traducteurs) et de l’UNETICA
Website: Smart Translate

********

«There is something very powerful in how language connects worlds. In the same way as we take roads, railway and flights for granted to take us from one place to another, we very often treat language, the infrastructure of thought, as given. Yet we, translators and interpreters, help words travel across worlds. Isn’t this a huge task?»marta-stelmaszak

Marta Stelmaszak – London (UK)
English – Polish translator
Website: WantWords

********

«How we perceive ourselves is how the world perceives us. In order to convince our clients that we are professionals, we as freelance translators and interpreters need to understand that we in fact are business-driven entrepreneurs. Act as a business-person, raise your self-esteem, refuse to accept low-standard rates and make sure to meet your clients on eye-level.»

Erik Hansson – Germany
Swedish native, translator for German into Swedish, specialised in engineering, automation and renewable energy
Website: Hansson Übersetzungen GmbH

********

«Qui se soucie du traducteur tant que sa machine fonctionne ? Certes l’exemple est trivial au regard du thème retenu. Alors je propose une autre question. Qui se rend compte que sans traduction, point de relation internationale, point d’échange d’idée, point de débats par-dessus les frontières, point de combats pour la LIBERTÉ, pour les Droits de l’Homme, les Droits de l’Enfant. Qui saurait ce que Malala a à nous dire ? Où en serait notre connaissance de la philosophie ?
Oh certes, il est des écrits et des paroles que le monde aurait sûrement aimé taire. De quel droit ? Au nom de quels principes ?
Décidément, nous, traducteurs et interprètes, sommes bien des passeurs de paroles et de mémoire, parfois pour le pire. Aujourd’hui je veux croire pour le meilleur !
Excellente JMT 2016 !»Françoise L'Héveder

Françoise L’Héveder – Brest (France)
English and German into French translator
Membre de la SFT
Website: CORTEXTUEL – Translation Minded

********

«The entire world, the way we know it, lingers on our ability to send the message across borders and cultures.»dmitry-kornyukhov-has-a-fancy-rounded-portrait-150x150

Dmitry Kornyukhov – Toronto (Canada)
English-Russian Translator and Video Games Localization Specialist
Website: Best Russian Translator

********

«Traducir e interpretar son oficios que van más allá de solo transmitir significado entre hablantes de diferentes lenguas. Hay que tener siempre presente que una lengua es la visión de un mundo, de una realidad propia y diferente; una lengua es un ser cambiante y dinámico. Gracias a nuestro trabajo, los traductores e intérpretes nos convertimos en puentes vivos entre culturas y disfrutamos de la hermosa y enorme responsabilidad de conectar realidades y ampliar fronteras día a día.»macarena-cafrune

Macarena Cafrune – Salta (Argentina)
English – Spanish Sworn Translator and Interpreter
Website: Macarena Cafrune

********

«El Día Internacional de la Traducción nos recuerda la importancia del diálogo intercultural para la convivencia de los pueblos.»
«O Día Internacional da Tradución lémbranos a importancia do diálogo intercultural para a convivencia dos pobos.»oscar-curros

Óscar Curros – Brasilia (Brazil)
Galician and Spanish journalist, translator, and interpreter.
Website: Óscar Curros

********

«Connection is the path to unity.
Understanding oneness becomes a cultural, social and personal awakening and process of acceptance, integration, innovation. You find yourself in somebody else’s experiences, perceptions, vibes and it is in this process that a new you and a new me can rise.
However, connection also leads to selection and when innovation takes place, it is not unlikely to face change, opposing forces and conflict.
Fear, hate, power, stereotypes can all be transmitted through the distorted use of translation, especially when this is used as a mean to force, obtain, as a selfish mean and as a weapon for revenge or destruction, rather than as a path to understanding.
So, what’s key is understanding unity. Connecting worlds is about recognising the human in front of you and asking the other to do the same, in a safe and respectful way.
It’s not easy. But, I think we have to remember we are all together in this, as translators, as much as human beings, and that although connection is a challenging path, challenges can’t be avoided, communication is complex. So it is our (beautiful) responsibility to plunge into our role and break fear, hate, power, stereotypes because this is what worlds are about: connecting to break limits and create a better world.»sara-colombo

Sara Colombo – Manchester (UK)
Italian translator and interpreter, she specialises in transcreation, fashion & lifestyle, copywriting, marketing and medical marketing, medical devices and health.
Website: Balance Your Words

********

Happy International Translation Day!
Don’t miss the article about the International Translation Day 2015!

Alexandra Le Deun
Spanish and English > French translator
French and Spanish teacher (face-to-face/Skype)

Hispafra

La traduction vue par les traducteurs

Bonjour,

Aujourd’hui, 30 septembre, nous célébrons la JOURNÉE MONDIALE DE LA TRADUCTION.

Instaurée par la Fédération Internationale des Traducteurs (FIT), qui chaque année propose un thème différent, cet évènement est l’occasion de réfléchir sur les métiers de la traduction.

Cette année, j’ai demandé à des traducteurs de différentes nationalités, travaillant dans différents pays, de nous faire part de leur réflexion autour du thème proposé :

LE NOUVEAU VISAGE DE LA TRADUCTION ET DE L’INTERPRÉTATION
THE CHANGING FACE OF TRANSLATION AND INTERPRETING

********

« Le thème de la JMT 2015 me parle beaucoup. Depuis 10 ans que j’exerce le métier de traductrice, j’aime tout particulièrement cette nécessité de devoir m’adapter aux changements et aux progrès liés à ma profession. Cela me donne des ailes ! Ainsi, c’est un défi sans cesse renouvelé que je dois relever chaque jour, pour la satisfaction de mes clients et l’amélioration continue de mon expertise professionnelle. »
Sandrine Pouchain traduction
Sandrine Pouchain – Toulouse (France)
Traductrice anglais > français, spécialisée en IT, Télécoms, Brevets d’invention et Marketing.
http://www.aubonmot.fr

********

« Ich verschließe mich dem Fortschritt und technischen Neuerungen nicht, bin aber der Meinung, dass der Übersetzer, sein Sprachvermögen und seine Kenntnis von Land und Leuten sowie Materie das Wichtigste für eine gelungene Übersetzung sind. »

« Je ne suis pas contre progrès ou nouveautés techniques, mais je reste convaincue qu’une traduction de qualité passe avant tout par la capacité du traducteur à formuler, par ses connaissances linguistiques et culturelles, et par ses compétences dans certains domaines. »
Andrea Halbritter
Andrea Halbritter
Nationalité allemande – Pornichet (France) / Augsburg (Allemagne)
Traductrice français > allemand, spécialisée en marketing, tourisme, journalisme, littérature.
http://www.cotelangues.com

********

« Siempre se dice que, aparte de idiomas, se traducen culturas. Sin embargo, hoy en día, cuando los textos son tan importantes gracias a los avances tecnológicos y audiovisuales, creo que es hora de hablar de que no solo se traducen palabras, mensajes, idiomas o culturas, sino incluso también experiencias. »

« On dit toujours que, hormis les langues, on traduit les cultures. Cependant, de nos jours, alors que les textes sont si importants de par les avancées technologiques et audiovisuelles, je pense qu’il est temps de parler non seulement de traduire des mots, messages, langues et cultures, mais également des expériences. »
Pablo Muñoz
Pablo Muñoz Sánchez – Madrid (Espagne)
Traducteur anglais > espagnol, spécialisé en localisation de jeux vidéo, software et applications.
http://pablomunoz.com / http://traduversia.com

********

« Les besoins en matière de traduction et d’interprétation sont immenses et en constante augmentation, mais comme beaucoup d’autres activités de services, nos métiers se polarisent de plus en plus sur deux segments du marché : le très haut de gamme qui répond aux besoins de clients prêts à payer un prix plus élevé pour un service irréprochable, et le bas de gamme alimenté d’une part par l’amateurisme de certains prestataires et d’autre part par une grande méconnaissance de la complexité du travail de traducteur au sein de la société. Afin d’assurer sa survie dans ce contexte favorable, mais extrêmement compétitif, le traducteur et l’interprète d’aujourd’hui se doivent de mettre en avant leurs savoir-faire et de développer des compétences aussi bien techniques que professionnelles. »
Gaëlle Gagné
Gaëlle Gagné
Double nationalité canadienne et française – France.
Traductrice anglais > français, spécialisée dans les domaines de l’économie et de l’aviation.
http://www.trematranslations.com

********

« I find myself wondering if the new face of translation is translation without a face, one in which the creative power of language is increasingly confided and confined to the automated operation of algorithms that replicate the known, rather than making something new and surprising. There is no reason to believe that the language we speak can be completely represented in formal terms, but that does not mean that we translators will not continue to encounter texts from the uncanny valley of machine translation. However, as long as there are readers, there will be a need for translators with faces, new and old, so I nonetheless remain very enthusiastic about our profession. »

« Je me demande parfois si le nouveau visage de la traduction sera effectivement une traduction sans visage, où la force créative de la langue sera de plus en plus souvent confiée et confinée aux opérations automatisées des algorithmes qui reproduisent ce qui est connu plutôt que de produire quelque chose de nouveau et surprenant. Il n’y a aucune raison de penser que la langue que nous parlons est susceptible d’être formalisée dans son ensemble, mais cela n’empêche pas de rencontrer des textes issus de la vallée dérangeante de la traduction automatique. Mais tant qu’il y aura des lecteurs, il y aura une place pour les traducteurs, avec leurs visages nouveaux et moins nouveaux ; je reste donc très enthousiaste quant à l’avenir de notre profession. »
John Holland traducteur
John Holland
Nationalité américaine – Nantes (France).
Traducteur français > anglais, spécialisé en sciences humaines et sociales.
http://www.jhollandtranslations.com/

********

« The face of translators and interpreters is essentially not changing. The expression lines on their face as they concentrate, the sweat of their brows when they are struggling to meet a deadline, and the smile on their faces when they muster a particularly artful rendition.
What is changing is the industry and its level of greed. Not happy with the development of Machine Translation and a plan to remove all vendors (hitherto unsuccessful), the new plan is now automated platforms run by capricious Quality Analysis robots.
OK, the face of translators is changing: to a face of sheer horror at what they are trying to do. »
Leon Hunter
Leon Hunter
Nationalité britannique – Madrid (Espagne).
Traducteur assermenté espagnol > anglais.
http://www.leonhunter.com/

********

« Il nuovo volto della traduzione è sempre un volto umano. Il tentativo di sostituire il lavoro delle persone con mezzi di traduzione esclusivamente automatica ci ha fatto capire che la traduzione è un’occasione imperdibile d’incontro tra culture e che permette di creare legami tramite una comunicazione corretta e produttiva. Una buona traduzione è la base della condivisione tra persone che parlano lingue diverse, ma si basa a sua volta sulla condivisione tra i professionisti, ricchezza inestimabile che fa dei traduttori il futuro punto di riferimento nelle relazioni internazionali. »

« Le nouveau visage de la traduction est toujours un visage humain. La tentative de remplacer le travail de la personne par des moyens de traduction exclusivement automatiques nous a fait comprendre que la traduction est une excellente occasion de rencontre entre cultures et qui permet de créer des liens par une communication correcte et productive. Une bonne traduction est la base pour le partage entre personnes qui parlent des langues différentes, mais se base à son tour sur le partage entre les professionnels, richesse inestimable qui fait des traducteurs des points de repère pour l’avenir des relations internationales. »
Elisa Pesce
Elisa Pesce – Turin (Italie)
Traductrice français/anglais/allemand > italien, spécialisée en oenogastronomie, tourisme, médecine.
https://eptrad.wordpress.com/

********

« Change is a double-edged sword: it can be exciting and offer opportunities but at the same time it is often intimidating and frightening. What translators should remember is that we have the skills not only to cope with change but to take advantage of it. We are intelligent, we are good communicators, we are computer literate and most of us have the capacity be flexible and adaptable because our businesses are very small. »
Simon Berrill traduction anglais
Simon Berrill
Nationalité britannique – Espagne.
Traducteur français / espagnol / catalan > anglais, spécialisé en tourisme.
http://www.sjbtranslations.com

********

« Los idiomas cambian y cambian más las culturas. Un buen traductor no debe ser únicamete un buen conocedor de las lenguas que traduce, sino sobre todo conocer la cultura del idioma, sin ello es imposible hacer bien una traducción. Y eso es lo más difícil, porque una traducción y más si es una interpretación no puede concebirse fuera del contexto cultural al que pertenece. »

« Les langues changent et les cultures changent plus encore. Un bon traducteur ne doit pas être uniquement un bon connaisseur des langues qu’il traduit, mais il doit surtout connaître la culture de la langue, sans quoi il est impossible de réaliser une bonne traduction. Et cela est bien le plus difficile, car une traduction, d’autant plus s’il s’agit d’une interprétation, ne peut se concevoir hors du contexte culturel auquel elle appartient. »
Jolanta Olech
Jolanta Olech
Nationalité polonaise – Madrid (Espagne)
Traductrice et Interprètre espagnol > polonais, spécialisée en juridique, économie, social, construction.
http://www.traductordepolaco.net/

********

Amis traducteurs ayant accepté de participer à cet article collaboratif, merci à vous !

Je vous invite également à lire ou relire quelques réflexions autour du thème proposé lors d’une précédente Journée Mondiale de la Traduction.

Alexandra

Traduction français-espagnol / espagnol-français / anglais-français.
Interprétariat français espagnol.
Formation espagnol. Formation français langue étrangère.
Cours sur site ou à distance, via Skype.

French translator

Google

Le tourisme et la traduction

Bonjour,

Le tourisme, essentiel dans l’économie mondiale, est l’une des premières sources de richesse en France.
Avec ses 84 millions de visiteurs étrangers par an, la France est la première destination touristique au monde.

Traduction tourisme Pyrénées

Quels sont les enjeux de la traduction dans le tourisme ?

COMMENT ATTIRER DE NOUVEAUX CLIENTS ?

À l’heure de la globalisation, les voyages se sont démocratisés, ce qui permet le développement du tourisme.
Pourquoi ne pas inviter les touristes étrangers à nous rendre visite, tout d’abord, par la traduction du premier support de communication auquel ils ont accès : le site internet, et la newsletter.
Une fois le site internet traduit, ces visiteurs potentiels savent exactement ce que vous leur proposez et se sentent concernés par votre offre.

BIEN ACCUEILLIR LES TOURISTES ÉTRANGERS

Une fois qu’ils ont décidé de visiter votre région, votre hôtel, votre résidence de tourisme, vos chambres d’hôtes, votre camping, … les touristes étrangers apprécieront également de pouvoir lire les brochures et autre documentation d’intérêt dans leur langue.

Il faut faire en sorte qu’ils se sentent bien accueillis !

Cela passe aussi par la formation en langues du personnel d’accueil.
Par exemple, dans notre région transfrontalière, les visiteurs espagnols sont très nombreux. N’étant pas experts en langues étrangères, le mieux est de pouvoir échanger avec eux dans leur propre langue.
Ils apprécieront l’effort fait par leurs hôtes, et cela évitera toute confusion dans la communication !
traduction biarritz

L’IMPORTANCE DE LA QUALITÉ DE LA TRADUCTION

Un point essentiel dans votre stratégie de communication multilingue est la qualité de la traduction. Une mauvaise traduction véhicule une mauvaise image, et peut engendrer des malentendus.
Cela semble évident, me direz-vous, mais je préfère le rappeler, car, malheureusement, je suis régulièrement surprise en constatant une qualité médiocre de la traduction de sites internet d’établissements hôteliers, ou d’offices de tourisme, par exemple.

Voici un exemple concret de mauvaise traduction en français du site internet d’un hôtel de Madrid : « Hôtel de 3 étoiles au cœur de Madrid. (…) Fonctionnalité et dessine se rejoignent dans l’Hôtel xxx. (…) Ce n’est pas ni chic ni minimaliste, mais vous allez trouver à son intérieur un équipe humain prêt à travailler pour vous offrir un bon service et une soigné attention à la clientèle. »
Imaginez que votre site internet soit aussi bien traduit en espagnol ! Pas terrible, n’est-ce pas ?!

Ce genre de traduction est malheureusement assez fréquente.
On la doit soit à Google Translate ou autre traducteur automatique (à éviter !!! on ne le dira jamais assez !!!), soit à une non maîtrise de la langue concernée, malgré de bonnes connaissances.

Lorsque je contacte des professionnels du tourisme afin de leur proposer mes services en traduction, je me suis entendue répondre à plusieurs reprises : « Merci madame, mais nous n’avons pas besoin de vos services. Nous avons des personnes dans nos équipes parlant espagnol, qui se chargent de la traduction du site et autre documentation. »
Permettez-moi de vous répondre : Ça se voit … Le site est dans l’ensemble assez bien traduit, mais on sent vraiment la traduction littérale du français vers l’espagnol sur certaines expressions ou tournures de phrases, qui sonnent faux en espagnol ! Et je ne parle pas des accents, qui manquent dans la plupart de ces sites dont la traduction serait à revoir.

Mon avis est que cela ne donne pas une bonne image. Je pense qu’il est important de soigner sa communication, à l’égard des visiteurs.

Traduction tourisme Landes

Étant basée dans le sud-ouest de la France, j’ai le plaisir de traduire différents types de documents sur les départements des Landes et des Pyrénées Atlantiques notamment, plus particulièrement sur la côte landaise, les Pyrénées, Biarritz, Bayonne, Saint-Jean-de-Luz, mais également sur le Bassin d’Arcachon, le Languedoc-Roussillon, la région Midi-Pyrénées, etc.
Je vous ai déjà parlé plus en détails de mes travaux de traduction touristique.

Pour ne citer que quelques exemples, Bordeaux et Biarritz viennent d’être reconnues « destinations exceptionnelles de France » aux Assises Nationales du Tourisme.
Traduction tourisme Côte des Basques © Le Doaré

D’autre part, les plages de la côte basque ont été récompensées en 2014 par les voyageurs du site TripAdvisor : la plage de la côte des basques de Biarritz est classée 1ère au « Top 10 des plages en France », et la superbe plage d’Hendaye apparaît en 8ème position !

On retrouve Biarritz dans différents classements au niveau européen : en 2014, la Grande Plage de Biarritz est en 6ème position au classement des meilleures plages européennes, et la ville vient d’être classée 6ème meilleure destination romantique en Europe.
Photo : Côte des Basques © Le Doaré

L’Aquitaine est une destination touristique attractive, à l’instar des autres régions de France !
Invitons les touristes étrangers à venir, comme il se doit, en soignant notre communication !

Alexandra

Traduction français espagnol – Traduction espagnol français
Interprétariat français espagnol – Interprétariat espagnol français
Formation espagnol – Formation français langue étrangère
(sur site ou via Skype)

Traduction site

Google

Expressions espagnoles et leur traduction en français

Bonjour,

Nous avons déjà parlé des faux-amis entre la langue espagnole et la langue française. Aujourd’hui, je vous propose de voir quelques expressions espagnoles courantes, qui, à première vue, lorsqu’on les traduit en français mot à mot, ne veulent pas dire grand chose… !

ESTAR DE MALA LECHE
Traduction en français : ÊTRE DE MAUVAIS LAIT
traduction tener mala leche
Qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire, ça, « être de mauvais lait » ?!
L’équivalent en français est : ÊTRE DE MAUVAIS POIL !

POR SI LAS MOSCAS
Traduction en français : POUR SI LES MOUCHES
traduction por si las moscas
Encore une expression qui laisse perplexe, n’est-ce pas ?!
L’équivalent en français est : AU CAS OÙ !

HABLAR POR LOS CODOS
Traduction en français : PARLER PAR LES COUDES
traduction espagnol
Cette expression s’utilise pour désigner quelqu’un qui parle vraiment beaucoup. On va dire d’une pipelette, qu’elle « habla por los codos« .
L’équivalent en français est : AVOIR LA LANGUE BIEN PENDUE.

TOMARLE EL PELO A ALGUIEN
Traduction en français : PRENDRE LES CHEVEUX À QUELQU’UN
traduction site
En fait, on ne prend les cheveux de personne, mais cette expression s’utilise pour dire : SE PAYER LA TÊTE DE QUELQU’UN.

NO TENER DOS DEDOS DE FRENTE
Traduction en français : NE PAS AVOIR DEUX DOIGTS DE FRONT
traduction no tener dos dedos de frente
L’équivalent en français est : NE PAS AVOIR DEUX SOUS DE JUGEOTTE.

DAR LA VUELTA A LA TORTILLA
Traduction en français : RETOURNER L’OMELETTE
traduction français espagnol dar la vuelta a la tortilla
Cette expression un peu familière n’a rien à voir avec la cuisine ; en fait cela veut dire : RETOURNER LA SITUATION.

MI MEDIA NARANAJA
Traduction en français : MA DEMI-ORANGE
traduction français espagnol
Et oui, les tourtereaux espagnols sont des oranges !
Ma demi-orange en espagnol est ma MOITIÉ en français.

Voici quelques expressions très couramment utilisées en Espagne, dont la traduction littérale en français n’a pas beaucoup de sens.
Voici bien la preuve qu’une traduction mot à mot n’est pas toujours de bon augure ! Au passage, je me permets de rappeler que c’est pourtant ce que font généralement les traducteurs automatiques… de la traduction mot à mot, ce qui donne un texte ô combien mal traduit !
Bref, si vous apprenez l’espagnol, si vous allez en Espagne, il faudra donc vous familiariser avec ses expressions, « pour si les mouches »…

Alexandra

Traduction – Interprétariat espagnol – français
Cours espagnol – Cours français langue étrangère. Sur site ou via Skype

Traduction site

Une traduction réussie

Bonjour,

En traduction, comme en cuisine, les ingrédients ne suffisent pas à l’élaboration d’un bon plat ! Des ingrédients mal choisis, et mal cuisinés, ne donnent pas un résultat satisfaisant.

eloge de la trahison

Je viens de lire « Éloge de la trahison », de Sylvie Durastanti, traductrice de William Burroughs, Virginia Woolf, Clarice Lispector, et traductrice d’opéras.
J’ai relevé des idées fort intéressantes dans cet essai sur la traduction littéraire, qui s’appliquent également à la traduction non littéraire.

La traduction est une aventure, une véritable découverte. Comme Sylvie Durastanti le souligne, « afin de traduire, sans doute vaut-il mieux savoir lire ».
Effectivement, avant de traduire un texte, il faut non seulement bien le lire, mais surtout le comprendre.
Une fois le texte à traduire lu, la traduction se construit petit à petit, bien souvent non sans difficultés.
Avant de parvenir à une nouvelle version de ce texte, dans une autre langue, il faut passer par un état parfois vague et imprécis, que l’on pourrait nommer « l’entre-deux-langues ».
D’un pays à l’autre, d’une culture à l’autre, « la réalité des choses impose la multiplication ou la raréfaction de certains termes ». Par exemple les Eskimos ont un vocabulaire très riche en ce qui concerne la neige ou la glace. À contrario, il n’égale pas celui des touaregs pour décrire les sables.

La traduction peut être complexe, et il arrive que le traducteur, dans son travail solitaire, empli de doute, ait besoin de faire une halte, et de prendre un peu de recul avant de reprendre son travail de traduction.

Sylvie Durastanti compare le traducteur à un agent double, qui se retrouve souvent dans des situations embarrassantes, pris entre deux cultures.
En effet, comme je l’ai déjà souligné dans de précédents articles, la traduction ne se limite pas à remplacer un mot par un autre. C’est beaucoup plus subtile que ça !
Le traducteur doit également parvenir à rendre le ton que l’auteur a voulu donner.
En outre, la tâche est très délicate lorsqu’il se trouve confronté à une notion qui n’existe pas dans la langue et le pays vers lesquels la traduction est destinée.

La traduction devient-elle alors impossible ?
D’une langue à l’autre, les termes, les constructions de phrases, l’accentuation, varient.
Il ne peut être de traduction mot à mot, le traducteur va alors donner naissance à un nouveau texte, dans une autre langue.
Cette tâche est d’autant plus difficile en traduction littéraire. Une fois que le traducteur a décripté les secrets du texte et de l’auteur, il essaie de recomposer ces phrases avec toute leur valeur littéraire, mais comme écrit Sylvie Durastanti : « il n’est pas toujours possible de recréer l’original avec toutes ses originalités … il s’avère parfois nécessaire d’en créer d’autres. »

Dans cette opération délicate qu’est la traduction, il est fondamental de penser avant tout au lecteur, qui est le destinataire du texte traduit. C’est pourquoi le traducteur doit également jouer le rôle du premier lecteur, et devenir son principal critique.

Alexandra

Traduction français – espagnol . Traduction espagnol – français
Interprétariat
Formation espagnol . français langue étrangère (FLE)

Traduction site

Google

Films sur les traducteurs et interprètes

Bonjour,

Je vous ai déjà beaucoup parlé des métiers liés à la traduction et à l’interprétariat.
Aujourd’hui, je vous propose une courte liste d’oeuvres disponibles en vidéo (2 films, 1 documentaire, et 1 pièce de théâtre), dont le protagoniste est un professionnel de la traduction.
Nous entrons dans le monde de la traduction et de l’interprétariat à travers le quotidien de traductrices et d’interprètes.

L’INTERPRÈTE
Film de Sydney Pollack, avec Nicole Kidman et Sean Penn, sorti en 2005.
Ce film nous plonge dans la vie d’une interprète de l’ONU, qui se trouve mêlée à un complot contre un chef d’état africain. Le suspense est omniprésent au siège des Nations Unies à New York !

.

LA TRADUCTRICE
Film de 2006, réalisé par Elena Hazanov, avec Julia Batinova et Bruno Todeschini.
Dans ce film policier, nous accompagnons une jeune traductrice russe, vivant à Genève, qui travaille pour un avocat ayant pour client un parrain présumé de la mafia russe. Au fil des traductions, et connaissant peu son pays natal, la traductrice est en quête d’identité.

.

LA FEMME AUX CINQ ÉLÉPHANTS
Ce documentaire de Vadim Jendreyko est dédié à Svetlana Geier, traductrice littéraire connue et reconnue, notamment pour la traduction du russe en allemand des oeuvres de Dostoïevski. Ses cinq éléphants sont : «Les frères Karamazov», «L’idiot», «Crime et châtiment», «Les Démons», «L’adolescent».
Ce film traite de la vie de cette traductrice au destin tragique, intimement lié à l’histoire du 20ème siècle, et de sa passion pour la traduction.

.

L’HIVER SOUS LA TABLE
Pièce de Roland TOPOR, avec Isabelle Carré et Dominique Pinon. Disponible en DVD.
Cette pièce de théâtre met en scène une jeune traductrice aux revenus modestes, qui sous-loue le dessous de sa table à un immigré, dont la langue maternelle est la langue de travail de la traductrice.
Cette comédie, qui traite divers sujets de société, montre également la complexité à traduire certains mots entre deux langues aux cultures différentes.

Avez-vous dèjà vu l’une de ces oeuvres ?
En connaissez-vous d’autres dont le ou la protagoniste exerce un métier lié à la traduction ?

Alexandra

traduction français espagnol – traduction espagnol français
interprétariat
formation espagnol – formation FLE (français langue étrangère)

Traduction site
Google

La traduction touristique

Bonjour,

Le métier de traducteur peut nous amener à travailler sur des domaines très variés.
Dans cet article, je vais vous parler de l’une de mes spécialisations : la traduction touristique.

C’est toujours un vrai plaisir lorsque je démarre une nouvelle traduction dans le domaine du tourisme !
On peut me demander de traduire différents supports de communication :
* sites internet
* brochuresTraduction touristique - côte basque
* catalogues
* guides touristiques
* communiqués de presse
* newsletters
* descriptifs de chambres d’hôtels
* menus de restaurants
* promotion touristique
* présentation de croisières
* présentation de séjours ou de circuits touristiques

Les professionnels du tourisme ayant besoin de traductions sont nombreux et divers.
Il peut s’agir d’offices de tourisme, d’établissements hôteliers, de résidences de vacances, d’agences de voyage, de tours opérateurs, etc …

La traduction touristique requiert des compétences dans le tourisme, mais également dans le domaine commercial et marketing.
Elle exige également une excellente connaissance de la culture d’une région. On ne traduit pas des mots, mais une culture, que l’on doit adapter au public visé.

Traduction touristique - Landes

Il est très intéressant de se plonger dans l’univers d’une ville, d’une région, d’un hôtel, ou autre lieu voué au tourisme. Cela permet de connaître en profondeur son histoire et sa culture.

Les objectifs de la traduction touristique peuvent être multiples.

Dans les guides, il est question de transmettre la connaissance des régions.
La traduction touristique favorise les échanges entre les cultures, tant au niveau de la gastronomie, de l’histoire, de l’art …

La traduction touristique fait également partie intégrante d’une stratégie marketing pour de nombreux acteurs de ce secteur, qui cherchent à séduire et attirer de nouveaux visiteurs.Traduction touristique - Pyrénées

Le lecteur doit s’imaginer dans le lieu décrit, et s’approprier la destination. Il faut susciter son envie d’y séjourner.

En outre, en cette ère très concurrentielle, la segmentation du secteur du tourisme démontre une certaine imagination de la part des professionnels : tourisme d’affaires, écotourisme, agritourisme, oenotourisme (en pleine expansion en Espagne !), etc …

Concernant les segments plus traditionnels, ils sont, eux aussi, en quête de renouveau afin d’attirer les touristes.
Connaissez-vous, par exemple, le glamping ?! Cette nouvelle tendance du tourisme de plein air allie Glamour et Camping. On y propose luxe, confort, et nature, dans des logements atypiques.
Je vous laisse découvrir ce nouveau phénomène dans un article rédigé par Jacques Tang, de Zoom Consultants, sur le blog dédié au E-tourisme : Marketing touristique: le glamping.

Le tourisme est un secteur essentiel dans l’économie mondiale. Saviez-vous que la France est la première destination touristique au monde, avec 83 millions de touristes étrangers ?!
Traduction touristique - Bassin d'Arcachon
La traduction touristique a donc un grand avenir devant elle !
J’en suis ravie, j’adore ça, c’est passionnant !

Alexandra

contact@hispafra.com

traduction français espagnol

Google

La traduction et les faux-amis

Bonjour,

La langue française et la langue espagnole ont toutes deux des origines latines, ce qui engendre de nombreuses ressemblances entre elles. Mais les apparences peuvent parfois être trompeuses !
Attention donc à ce que l’on appelle les faux-amis.
Certaines erreurs peuvent être, disons, quelque peu gênantes …

Connaissez-vous le mot espagnol constipado ? traduction site
Comment le traduiriez-vous en français ?
Ce n’est pas ce que vous pensez ! constipado veut dire enrhumé.

Pourtant, lors d’un évènement officiel, une interprète a commis un impair…
Lorsque le délégué espagnol a ouvert le micro et a dit : « estoy constipado, perdónadme« , c’est-à-dire : « je suis enrhumé, excusez-moi« ,
l’interprète, certainement peu concentrée à ce moment-là, a eu la mauvaise idée de traduire en français : « excusez-moi, je suis constipé« .
Cette malencontreuse erreur de traduction a provoqué beaucoup de rires dans la salle, et, malgré ses excuses et tentatives d’explication, l’interprète a été remerciée, et a dû quitter les lieux sur-le-champ.
Quelle bourde… !

traduction en espagnol
Dans le milieu publicitaire, une erreur assez connue est celle commise par la célèbre marque de stylos PARKER PEN.
Lors du lancement d’un stylo à bille au Mexique, la traduction en espagnol du slogan a été maladroite, et n’a pas favorisé le développement de la marque sur ce marché.

Le texte initial en anglais est : « It won’t leak in your pocket and embarrass you« , soit, « Il ne coulera pas dans votre poche et vous ne serez pas embarrassé(e)« .
Le verbe anglais embarrass a été traduit en espagnol par embarazar, qui peut vouloir dire embarrasser dans certains cas, mais il est très peu utilisé dans ce sens-là. En effet, embarazar signifie également faire un enfant à, et c’est son usage le plus habituel dans la langue espagnole.

La société PARKER PEN a donc proposé un stylo qui ne coule pas et ne nous laisse pas enceinte… pourquoi pas, c’est original !
Ont-ils fait appel à un traducteur professionnel pour cette campagne marketing ? On peut sérieusement en douter !

Maintenant, vous le savez, embarazada veut dire enceinte !

Afin de vous éviter quelque situation d’incompréhension, voici d’autres mots d’usage courant qui peuvent prêter à confusion :

ESPAGNOL FRANÇAIS
el sol le soleil
débil faible
salir partir, sortir
subir monter
el equipaje les bagages

Attention donc à ce que l’on appelle les faux-amis !
Il est vrai que beaucoup de mots français et espagnols se ressemblent, mais leurs sens sont parfois bien différents !
Il faut également savoir que l’espagnol parlé en Amérique du sud n’est pas non plus tout à fait le même que l’espagnol d’Espagne. Là aussi, connaître les différences peut s’avérer utile !

Alexandra

Traductrice – Interprète français espagnol
Formatrice espagnol
Formatrice FLE (Français Langue Étrangère)

traduction français espagnol

Google

Il existe une langue de l’échange, c’est la traduction

Bonjour,

Le célèbre linguiste Claude Hagège a dit :
« Il existe une langue de l’échange, c’est la traduction ».
traduire en français
En effet, comme nous l’avons vu dans un précédent article sur l’histoire de la traduction , notre monde s’est construit et a évolué avec l’aide des échanges entre les états, les économies, et les cultures.
Le développement des relations internationales et des moyens de communication a entraîné une forte augmentation du volume des traductions depuis la seconde guerre mondiale, tant sur les plans politique, économique, scientifique, technique, ou culturel.

Sur le plan politique, une récente interview de l’ancienne interprète de l’Élysée nous permet d’en savoir davantage sur la traduction entre chefs d’états, et les enjeux qui en découlent. Tenue par le secret professionnel, elle ne peut pas tout nous raconter, mais ce qu’elle nous dévoile ici est très intéressant !

Dans cet article, nous nous pencherons davantage sur les échanges culturels.

C’est grâce à la traduction que nous pouvons découvrir des cultures différentes, par la littérature, ou le cinéma, notamment par le sous-titrage ou le doublage de films ou de séries.

La traduction de certains ouvrages peut même parfois être à l’origine de leur succès dans leur propre pays d’origine.
jorge luis borges C’est ce qu’a connu l’écrivain argentin Jorge Luis Borges, pour qui la première traduction en français du recueil « Fictions » a favorisé la reconnaissance internationale.
« … avant d’être publié en français, j’étais à peu près complètement inconnu, non seulement à l’étranger, mais même chez moi à Buenos Aires. »

D’autre part, puisque nous sommes actuellement en plein Jeux Olympiques, cette manifestation n’est-elle pas un excellent exemple d’échanges ?
Là encore, la traduction est un acteur majeur pour la communication, tant au niveau de l’organisation, que pendant les rencontres sportives.

En abordant ce sujet, je ne peux m’empêcher de penser à notre présentateur, commentateur, et interprète sportif national : Nelson Monfort !
Nous connaissons tous ses interviews, pendant lesquelles il interroge les athlètes juste après leurs performances.

Voici une vidéo datant de 1996, où Michael Johnson abandonne l’interview avant la fin, et laisse notre cher Nelson Monfort seul, avant même de répondre à la dernière question ! Peut-être trouve-t-il ça trop long ?! Vous pouvez compter, Nelson Monfort s’emballe un peu, et garde la parole de façon ininterrompue pendant presque 40 secondes !

Sur cette autre vidéo, à Rolland Garros en 1995, notre interprète sportif a invité un certain Luigi, ami mystérieux de Michael Chang… En fait, le joueur de tennis remerciait Jesus, que notre commentateur sportif a traduit par Luigi.
Petite erreur de traduction… plutôt marrante !

Communiquer, échanger, partager, transmettre, apprendre les uns des autres…
voilà ce que nous apporte la traduction.

Alexandra

traduction en espagnol
interprétariat
formation espagnol – FLE (Français Langue Étrangère)

Traduction site

Google

La part d’interprétation des traducteurs dans l’histoire…

Bonjour,

Il y a quelques jours, je publiais un article sur L’histoire de la traduction.
Face à son succès, je vous propose d’aller un peu plus loin, en nous interrogeant sur la part d’interprétation des traducteurs dans l’histoire.

Un lecteur du blog m’a écrit : « Il faudrait connaître quelle est la part de fidélité et d’interprétation du traducteur dans les textes.
Ayant lu quelques œuvres bibliques ou coraniques, différentes en fonction de mon âge, j’ai déjà pu voir quelques différences d’interprétation, alors ça doit se retrouver régulièrement.
 »

Effectivement, les textes religieux sont certainement les plus anciens à avoir été traduits.
traduire en français Leurs versions sont nombreuses.
D’ailleurs, une nouvelle traduction liturgique de la Bible en langue française a récemment été validée par le Vatican, avec notamment une modification de la prière du « Notre Père ». Cette nouvelle version de la Bible est le fruit du travail de 70 spécialistes, durant pas moins de 17 ans !

Alors, les traductions ou interprétations sont-elles fidèles aux textes de départ ? Et bien, pas toujours…

Les exemples sont nombreux, je n’en citerai que quelques uns.

Nous connaissons tous l’histoire d’Adam et Ève où, selon le texte biblique de la Genèse, Dieu les avait autorisés à goûter les fruits du jardin d’Éden, à l’exception du fruit défendu, habituellement représenté par une pomme. Pourtant, il s’agirait là d’une erreur de traduction, car la nature du fruit n’est pas précisée dans le texte original. Ce fruit défendu pourrait être, selon les versions, une pomme, une poire, une grenade, ou une figue.
traduction en espagnol En découlent les expressions populaires : croquer la pomme (c’est-à-dire succomber à la tentation), ou la pomme d’adam (on peut imaginer que la pomme est restée en travers de la gorge du premier homme de l’humanité), qui, contrairement à ce que l’on pense, n’ont donc en fait pas de fondement biblique.

Beaucoup plus grave, voici ce que l’on considère comme l’erreur de traduction la plus tragique de l’histoire.
En juillet 1945, à Potsdam, les Alliés adressent un ultimatum au Japon, demandant sa capitulation. Dans sa déclaration aux journalistes, le premier ministre Suzuki utilise le verbe mokusatsu, mot aux multiples sens : ne pas prendre en considération / traiter quelque chose par un silence méprisant / ignorer (en gardant le silence) / rester dans une sage expectative.
traduire sitemokusatsu a été interprété et reporté par les agences de presse et traducteurs selon le sens : traiter par un silence méprisant. Les américains, furieux de cette réponse, lancent dix jours plus tard la première bombe atomique de l’histoire sur la ville d’Hiroshima.
Comme l’ont commenté certains traducteurs, Suzuki n’aurait-il pas pu employer un terme moins ambigu, face à une situation d’une telle gravité ?

Plus récemment, en août 2008, un accord est signé pour mettre un terme à la guerre entre la Géorgie et la Russie. La France, jouant un rôle de médiateur, a rédigé le document en français, qui a ensuite été traduit en anglais, puis en russe. Cependant, la guerre a été prolongée d’un mois, à cause d’une erreur de traduction. Serait à l’origine du malentendu la mauvaise traduction de la préposition »pour » dans la version anglaise, devenue « dans » dans la version russe.

Les erreurs d’interprétation et de traduction ont certes été nombreuses dans l’histoire, mais heureusement rarement aussi dramatiques.
Il s’agit là d’un sujet très riche en anecdotes et commentaires. Je reviendrai certainement sur ce thème dans un prochain billet !

Alexandra

traduction en espagnol
interprétariat
formation espagnol / FLE (Français Langue Étrangère)

Traduction français espagnol - HISPAFRA

Google