Les mots d’origine étrangère en français et en espagnol

Bonjour,

Vous êtes vous déjà interrogé sur le nombre de mots d’origine étrangère présents dans la langue française, ou dans d’autres langues ?

Je vous propose de nous intéresser plus particulièrement aux langues française et espagnole.
Nous allons voir qu’elles sont assez différentes en terme d’emprunts de mots aux langues étrangères.

Le français compte de nombreux mots d’origine espagnole. On constate que beaucoup sont liés à la culture et à la vie sociale :
cours espagnol biarritz

FLAMENCO, PAELLA, CHORIZO, PATIO, TAPAS, SANGRIA …

CORRIDA, AFICIONADO, TORÉADOR, MATADOR, MULETA … pour les mots concernant la tauromachie.

La colonisation de l’Amérique par les espagnols a également apporté un grand nombre de mots, pour, notamment, des aliments et des animaux.
Ces mots ont d’abord été empruntés aux amérindiens par les espagnols, avant d’être intégrés à la langue française.

CHOCOLAT, CACAO, CACAHUÈTE, COYOTE, TOMATE, VANILLE … formation espagnol
Ces mots sont d’origine nahuatl, la langue des aztèques, encore parlée aujourd’hui au Mexique.
Par exemple le mot français « chocolat » vient de l’espagnol «chocolate», qui l’avait lui-même emprunté à la langue nahuatl : «chocolatl».

MAÏS, PATATE, GOYAVE, IGUANE, TABAC … viennent de la famille des langues arawak, parlée sur une vaste zone géographique d’Amérique du sud et d’Amérique centrale.
PAMPA, LAMA, CONDOR, PUMA, CAOUTCHOUC … viennent du quechua, ancienne langue des incas, toujours parlée dans la cordillère des Andes, notamment au Pérou.
HAMAC, CAÏMAN, PAPAYE … trouvent leurs origines dans d’autres langues et dialectes amérindiens.

La plupart des mots d’origine amérindienne ont eu l’espagnol comme intermédiaire avant d’apparaître dans la langue française, mais certains sont également passés par le portugais et par l’anglais, comme par exemple : ANANAS, COBAYE, MANIOC, CATALPA …

Si l’on réfléchit aux mots d’origine étrangère dans la langue française, on ne peut s’empêcher de penser aux très nombreux mots anglophones:
BEST-SELLER, MATCH, KETCHUP, COW-BOY, CHIPS, BABY-FOOT, GOSPEL, JEAN(S), CHEWING-GUM …

Contrairement au français, la langue espagnole ne garde que peu de mots d’origine étrangère. Elle a plutôt tendance à vouloir les hispaniser.

Si l’on reprend le mot «jean(s)», ne pense-t-on pas qu’il est internationalement connu et utilisé ?
Et bien la langue espagnole n’a pas adopté ce mot ; en espagnol, on ne parle pas de « jean(s) », mais de «vaqueros». Rien à voir, me direz-vous ! Rien à voir en apparence, en tout cas, car le mot «vaqueros» désigne non seulement ces pantalons que nous connaissons tous, mais également les cow-boys, qui les portaient, avant que ces vêtements deviennent populaires à travers le monde.

Autre mot d’origine anglophone que l’on utilise en français : «chewing-gum». En espagnol, il n’existe pas, mais nous avons le «chicle».
Ce mot prendrait ses origines au temps des mayas, qui récoltaient la sève d’un arbre appelé Chicozapote, afin d’en faire une pâte à mâcher pour se nettoyer les dents et la bouche. Les mayas la nommaient «sicte». Les aztèques ont continué à l’utiliser, sous le nom de «tzictli». Enfin, ce mot est devenu en espagnol : «chicle».

On retrouve tout de même de nombreux mots empruntés au français dans la langue espagnole. Leur origine n’est pas toujours dans la langue française, mais ils sont empruntés au français moderne, et hispanisés.
Ces gallicismes sont souvent liés à une idée de prestige, de distinction et de charme, qu’invoque la culture française. On remarque qu’un nombre important de mots empruntés au français sont liés à la gastronomie.

Voici quelques gallicismes dans différents domaines :
(lisez les mots avec l’accent espagnol !)
EL CHEF (le chef cuisinier), LA BAGUETTE (la baguette), EL CONSOMÉ (sorte de bouillon), EL FLAN (le flan), EL PATÉ (le pâté), EL CREP (la crêpe), UN CHÓFER (un chauffeur), UN BULEVAR (un boulevard), BEIGE (beige), …

Nous avons beaucoup à apprendre des mots ; en étudier l’origine nous plonge dans un merveilleux voyage. Au fil de l’histoire, les langues s’enrichissent les unes les autres.
Les mots d’origine étrangère intégrés à une langue sont les témoins d’un échange culturel fort intéressant !

Alexandra

Traduction français espagnol – Traduction espagnol français
Interprétariat français espagnol – Interprétariat espagnol français
Formation espagnol – Formation français langue étrangère
(sur site ou via Skype)

Traduction site

Google

Publicités

Journée Européenne des Langues

À l’initiative du Conseil de l’Europe, chaque 26 septembre est célébrée la Journée Européenne des Langues.
Je vous en avais déjà parlé l’année dernière : Les langues à l’honneur !

jel langues

Saviez-vous que :

. Près de 7.000 langues sont parlées dans le monde !

. La plupart des langues du monde sont parlées en Asie et en Afrique.

. Les langues non européennes les plus parlées sur notre territoire sont l’arabe, le chinois, et le hindi.

. La majorité des langues européennes sont issues de 3 groupes :
langues romanes (français, espagnol, italien, roumain…),
langues germaniques (anglais, allemand, danois…),
langues slaves (polonais, bulgare, slovène…).

. Il y a en Europe plus de 60 langues régionales ou minoritaires,
comme par exemple le breton (France), le galicien (Espagne), le ladin (Italie), le souabe (Allemagne)…

. La langue régionale la plus parlée en Europe est le catalan, avec 7 millions de locuteurs.

. Près de la moitié des européens ont la capacité de participer à une conversation dans une langue autre que leur langue maternelle.

. En France, entre le français (langue officielle), les langues régionales, et les langues des migrants, on parle plus de 400 langues !

Et vous, quelle(s) langue(s) parlez-vous ?
Quelle(s) langue(s) aimeriez-vous apprendre ?

Europe%203

Alexandra

cropped-cropped-logo-hispafra.jpg

traduction français espagnol / traduction espagnol français / interprétariat espagnol / cours espagnol / cours français langue étrangère

Google

LES LANGUES À L’HONNEUR !

Cette semaine, les langues sont à l’honneur !

Le 26 septembre est la Journée européenne des langues. Créée par le Conseil de l’Europe en 2001, elle est l’occasion de sensibiliser le public à l’importance de l’apprentissage des langues, et de promouvoir la richesse culturelle de l’Europe. Elle permet d’encourager le « plurilinguisme ».

D’autre part, le 30 septembre est célébrée la Journée mondiale de la Traduction. Le thème de cette année, « La traduction, vecteur de la communication interculturelle », témoigne de l’importance de la tâche du traducteur. En effet, il répond à la nécessité d’une communication efficace, notamment par sa capacité à créer des ponts interculturels.

Notre planète compte aujourd’hui plus de six milliards d’habitants, qui parlent entre 6000 et 7000 langues différentes.

En raison de l’afflux de migrants et de réfugiés, notre société est de plus en plus multilingue. Savez-vous combien de langues sont parlées rien qu’à Londres ? Environ 300 ! (arabe, turc, kurde, berbère, hindi, panjabi…).

En ce qui concerne l’Espagne, et bien on n’y parle pas que l’espagnol. En effet, on y compte quatre langues officielles : le castillan (plus communément appelé « l’espagnol »), le catalan, le galicien, et le basque. On y parle également d’autres langues et dialectes, comme le valencien, par exemple, variété dialectique du catalan. Le castillan reste tout de même la langue prédominante en Espagne, parlée sur tout son territoire.

Quant à la présence de la langue espagnole dans le monde, elle se situe au deuxième rang en nombre de locuteurs natifs (plus de 400 millions). Il faut savoir aussi que l’espagnol est la deuxième langue de communication internationale, et oui, il y a environ 500 millions de « hispanohablantes » de par le monde. Langue officielle de nombreux pays, en Europe, en Afrique, et en Amérique, elle est également omniprésente aux États-Unis, deuxième pays au monde avec le plus grand nombre d’hispanophones.

 La diversité linguistique est une voie vers une meilleure compréhension interculturelle.

D’ailleurs, beaucoup de mots sont empruntés à d’autres langues. La langue de Cervantés est riche de mots d’origine française, parfois « hispanisés ». C’est assez drôle à entendre parfois ! beige, (prononcé de telle façon en Espagne que l’on reconnaît à peine notre mot français !), chef, bulevar (pour « boulevard »), cruasán (pour « croissant »), chófer (pour chauffeur), dossier, menú…

Dans un contexte où la mobilité s’accroît et les échanges se multiplient, nous devons nous ouvrir à la diversité des cultures et au dialogue interculturel. L’espagnol est une des langues les plus parlées, et les plus importantes dans le monde actuel. Que ce soit pour travailler, ou pour voyager, elle ouvre les portes d’un des marchés les plus croissants du monde.

Alexandra

www.hispafra.comtraduction français espagnol – traduction espagnol français – cours d’espagnol