Le roi d’Espagne abdique

Bonjour,

Le 2 juin est devenu une date historique pour l’Espagne.
Après presque 39 ans de règne, le Roi Juan Carlos annonce son abdication, en faveur de son fils Felipe, Prince des Asturies.traduction site

Je vous propose une rétrospective de la vie du roi d’Espagne en quelques dates clés :

. 5 janvier 1938 : naissance de Juan Carlos de Bourbon à Rome, où résidait la famille royale, après avoir abandonné l’Espagne à la proclamation de la République en 1931

. 1948 : Juan Carlos arrive en Espagne pour la première fois, âgé de 10 ans, afin d’y poursuivre ses études

. 1956 : Juan Carlos tire accidentellement sur son frère cadet Alfonso, qui décède prématurément à l’âge de 14 ans

. 1962 : Juan Carlos se marie avec la fille du roi de Grèce, Sofia. Ils s’installent près de Madrid et ont 3 enfants : Elena (1963), Cristina (1965), et Felipe (1968)

. 22 novembre 1975 : à la mort de Franco, Juan Carlos est proclamé roi d’Espagne

. 6 décembre 1978 : abolition officielle de la dictature et adoption par référendum d’une nouvelle Constitution, qui fait de l’Espagne une monarchie parlementaire, et du roi le chef de l’État

. 1981 : le roi s’impose en arrêtant la tentative de coup d’état militaire du 23 février

. juillet 2010 : début d’une affaire de corruption impliquant le gendre du roi, Iñaki Urdangarin, et sa fille, l’infante Cristina. Plusieurs millions d’euros de fonds publics auraient été détournés

. avril 2012 : hospitalisation de Juan Carlos suite à une fracture de la hanche au Botswana, où il chassait les éléphants. En pleine crise économique, la révélation des parties de chasse très coûteuses du roi a engendré une grande polémique.

Voici le discours du roi, diffusé à la télévision espagnole lundi 2 juin 2014, annonçant son abdication :

« Lors de ma proclamation comme roi, il y a presque quatre décennies, j’ai assumé le ferme engagement de servir les intérêts généraux de l’Espagne, avec la volonté que les espagnols deviennent les protagonistes de leur propre destin et notre nation une démocratie moderne, pleinement intégrée en Europe. »
Il a également fait mention d’une génération plus jeune, avec de nouvelles énergies, prête à affronter les défis de demain, pour un futur meilleur.

Comme l’a affirmé Mariano Rajoy, l’actuel chef du gouvernement espagnol, le roi Juan Carlos est « une figure historique, étroitement liée à la démocratie espagnole« .

En effet, il a joué un rôle fondamental dans la transition entre la dictature et la mise en place de la démocratie en Espagne.

Jouissant auparavant d’une excellente image et d’une grande popularité, son état de santé désormais fragile, et les différents scandales de ces dernières années, ont terni cette idée de monarchie exemplaire.

D’ailleurs, quelques manifestations ont eu lieu, suite à l’annonce de l’abdication du roi, dans différentes villes espagnoles, demandant un référendum afin de proclamer une république.

Il a été communiqué que le Prince Felipe devrait être couronné roi le 18 juin prochain.

Alexandra

Traduction & Interprétariat français – espagnol.
Formation espagnol / FLE (Français Langue Étrangère)
Traduction site

Google

Publicités

Gabriel García Márquez

Bonjour,

Âgé de 87 ans, et après une longue maladie, un des grands de la littérature du XXème siècle nous a quittés, Gabo, de son surnom.
Gabriel García Márquez s’est éteint au Mexique, où il résidait depuis de nombreuses années.
Gabriel Garcia Marquez
Prix Nobel de Littérature en 1982, Gabriel García Márquez a marqué la littérature en langue espagnole par de nombreuses oeuvres, traduites et vendues dans le monde entier.

Né en 1927, à Caracataca, village pauvre de la côte caraïbe au nord de la Colombie, García Márquez est élevé par ses grands-parents, un colonel à la retraite, et une dame superstitieuse. Comme il l’a souvent dit lui-même, son enfance a marqué sa littérature.
Caracataca est d’ailleurs souvent confondu avec Macondo, nom qu’il a donné au village où se déroulent plusieurs de ses histoires.

Il a publié sa première nouvelle à l’âge de 20 ans, alors qu’il était étudiant à l’Université de Droit de Bogotá.
C’est à cette époque qu’il a commencé à travailler comme journaliste.
Dans les années 1950, le journal colombien « El Espectador » l’envoie comme correspondant en Europe, où il résidera quelques temps.

Puis il publie son premier roman à 27 ans : « Des feuilles dans la bourrasque » (La hojarasca).

Sa prochaine oeuvre, l’une des plus connues, « Pas de lettre pour le colonel » (El coronel no tiene quien le escriba), est perçue comme son premier roman majeur.
Le personnage principal, un vieux colonel qui attend sa pension qui n’arrive jamais, est inspiré de son grand-père, qui, pendant son enfance, lui avait raconté ses aventures passées.

En 1967, Gabriel García Márquez marque la littérature avec « Cent ans de solitude » (Cien años de soledad).
Traduit en 30 langues, ce livre s’est vendu à plus de 50 millions d’exemplaires !
Le roman démarre ainsi : « Des années plus tard, face au peloton d’exécution, le colonel Aureliano Buendía devait se rappeler ce lointain après-midi au cours duquel son père l’emmena faire connaissance avec la glace. »
García Márquez dira ensuite : « Je n’avais pas la moindre idée de ce que voulait dire cette phrase ni d’où elle venait ni où elle allait me conduire. Ce que je sais aujourd’hui, c’est que durant dix-huit mois je n’ai jamais passé un seul jour sans écrire, jusqu’à terminer le livre. »

Non seulement marquée par son enfance, son écriture se nourrit des auteurs qu’il a lus et appréciés, notamment Faulkner, et elle est également enrichie par ses voyages, au cours desquels García Márquez a connu beaucoup de cultures.

Il était ami de chefs d’états sud-américains, d’ex-présidents nord-américains, de rois, de chefs d’entreprises, de confrères journalistes et écrivains, comme par exemple Carlos Fuentes, ou Mario Vargas Llosa, avec qui il s’est finalement violemment disputé. Proche de Fidel Castro, il a beaucoup été critiqué pour cela.

Garcia Marquez

Sa création littéraire est riche.
Nous pouvons également citer, parmi ses oeuvres les plus connues :
« Chronique d’une mort annoncée » (Crónica de una muerte anunciada)
« L’amour au temps du choléra » (El amor en los tiempos del cólera)
« Douze contes vagabonds » (Doce cuentos peregrinos)
« De l’amour et autres démons » (Del amor y otros demonios)
« Vivre pour la raconter » (Vivir para contarla)

Ce livre autobiographique, publié en 2002, après un long silence, débute ainsi : « La vie n’est pas ce que l’on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s’en souvient pour la raconter. »

En 2007, le roi d’Espagne a rendu un bel hommage à Gabriel García Márquez en disant : « Gabriel García Márquez, en sa trajectoire créative, est un exemple vivant de l’unité de l’espagnol dans sa diversité, une des figures les plus emblématiques de la littérature de l’espagnol. Je le cite : « Ne parlons plus séparément de littérature ibéro américaine et de littérature espagnole, mais simplement de littérature en langue castillane. »

Adiós, Gabo.

Alexandra
Traduction site
Traduction français espagnol
Interprétariat
Formation espagnol – FLE (Français Langue Étrangère)

Google

La Semaine Sainte en Espagne : Semana Santa

Bonjour,

Nous sommes en pleine Semaine Sainte – Semana Santa – période de l’année pendant laquelle se mêlent fêtes et traditions, en Espagne, pays de grande ferveur catholique.
semana santa
La Semaine Sainte a lieu chaque année entre le Dimanche des Rameaux et le Dimanche de Pâques ; elle commémore la passion, la mort, et la résurrection du Christ.

Célébrée dans tout le pays, avec des spécificités dans chaque ville ou région, la Semaine Sainte est très importante sur tout le territoire, et particulièrement en Andalousie, surtout à Séville.

Cette courte vidéo nous donne un aperçu de quelques célébrations dans différentes régions d’Espagne.

Tout le pays vit au rythme des différentes célébrations, notamment des processions.

Ce sont les différentes confréries –cofradía ou hermandad– qui donnent vie à ces défilés impressionnants, chargés d’histoire, d’art, et d’émotion.
Des chars sortent des églises, certains représentant la Vierge Marie, d’autres représentant le Christ, portés par les « costaleros« , accompagnés de musique, et suivis par des pénitents, vêtus de l’habit traditionnel de leur confrérie.

Certaines tenues sont surprenantes, pour qui les découvre pour la première fois. traduction français espagnol
Difficile de ne pas penser au Ku Klux Klan, lorsque l’on voit défiler ces pénitents vêtus d’une longue robe avec une cagoule au bout pointu.
L’origine de ces tenues remonte à l’époque de l’Inquisition espagnole, où l’on faisait porter des accessoires similaires sur la tête des condamnés, avec des dessins représentant les délits dont ils étaient accusés. L’idée est que grâce à cette forme pointue, le pénitent est plus proche du ciel.

torrijas
Autre curiosité de la Semaine Sainte en Espagne, cette fois-ci, sur le plan gastronomique : las torrijas (pain perdu) !
Sur tout le territoire espagnol, on peut déguster d’excellentes torrijas, parfumées à la cannelle. Un vrai délice !

Mieux que des mots, je vous propose de regarder cette belle vidéo préparée par la mairie de Séville, qui en à peine un peu plus d’une minute, nous permet de partager des moments forts de la Semaine Sainte.

Si vous en avez l’occasion, je vous invite à aller découvrir la Semana Santa en Espagne !

Alexandra

traduction français espagnol – traduction espagnol français
interprétariat espagnol
formation espagnol – formation FLE (français langue étrangère)

traduction français espagnol

Google

Paco de Lucía, adiós

Bonjour,

C’est avec beaucoup de tristesse que nous apprenons aujourd’hui le décès de PACO DE LUCÍA, icône du flamenco, considéré comme l’un des plus grands guitaristes du XXème siècle.

Âgé de 66 ans, PACO DE LUCÍA a succombé à une crise cardiaque, au Mexique, où il se trouvait avec des proches.

Avec son compère CAMARÓN DE LA ISLA, il a été l’emblème du renouveau et de la diffusion mondiale du flamenco, auquel il a intégré des rythmes de jazz, de bossa nova, et de musique classique.

Né en 1947 à Algeciras, petite ville de la province de Cadiz, en Andalousie, il a commencé à jouer de la guitare à l’âge de 7 ans, avec son père, puis avec son grand frère.

Lorsqu’il avait 12 ans, il a formé le duo LOS CHIQUITOS DE ALGECIRAS avec son frère Pepe, au chant.

Paco de Lucía a commencé à voyager de par le monde très jeune, avec la Compagnie de Ballet Classique Espagnol, qui l’avait embauché comme guitariste.

Il a ensuite rapidement connu un grand succès, en solo, dans les années 70, avec des représentations mémorables notamment à Barcelone et à Madrid.

C’est dans la capitale espagnole qu’est né le couple mythique EL CAMARÓN – DE LUCÍA, qui a donné lieu à une dizaine d’albums.

En 1973 naît un de ses titres les plus célèbres : Entre dos aguas.
Cette rumba, connue de tous, a conquis à l’époque un public jeune, qui s’intéressait pour la première fois à la guitare flamenca.

Les années 1990 ont été les plus difficiles pour Paco de Lucía. Suite à la mort de son ami Camarón en 1992, il a annulé les concerts prévus dans le monde entier, et a même pensé se retirer.

En 2004, il a finalement présenté un nouvel album : Cositas Buenas, très bien reçu par les critiques, et qui lui a valu le Grammy Latino du meilleur album flamenco.

Paco de Lucía a reçu de nombreux prix tout au long de sa carrière :
Premio Príncipe de Asturias de las Artes, l’une des plus hautes distinctions espagnoles, Premio Nacional de Guitarra de Arte Flamenco, Medalla de Oro al Mérito de las Bellas Artes, …

Il a également composé et interprété différentes bandes originales de films, comme par exemple la célèbre chanson Have You Ever Really Loved A Woman, aux côtés de Bryan Adams.

Paco de Lucía, soulignait la Fondation Prince des Asturies, « a dépassé les frontières et les styles pour devenir un musicien de dimension universelle. Son style a fait école parmi les plus jeunes générations et son art est devenu un des meilleurs ambassadeurs de la culture espagnole à travers le monde.
À partir de la guitare flamenco, il a aussi exploré le répertoire classique espagnol, l’émotion de la bossa-nova et du jazz.
Tout ce qui peut s’exprimer avec les six cordes de la guitare est entre ses mains
».

Alexandra

traduction en espagnol – interprétariat
formation espagnol / FLE (Français Langue Étrangère)

traduction français espagnol

Google

Mi última lectura: La vida imaginaria, de Mara Torres

Hace unos días, mi amiga Natalia me ha regalado la novela de Mara Torres: LA VIDA IMAGINARIA.
¡Me ha encantado!La vida imaginaria - Mara Torres

El tema puede parecer banal… Es la historia de “Nata”, como la llaman sus amigos, una treintañera que vive en Madrid. Su novio la acaba de dejar, después de tres años de relación. Y ahora ¿qué?, se pregunta. “¿Qué pasa por tu cabeza cuando la persona a la que quieres se va? ¿Qué haces con tu vida? ¿Te la inventas?”

Personalmente, las historias de amor y desamor no son mis favoritas, pero me ha gustado mucho esta novela, fresca, y muy fácil de leer.
Algunos dirán que no destaca por su calidad literaria, ni por la complejidad de su trama. Efectivamente, está escrita con un lenguaje del día a día, y con un estilo sencillo, pero esto da como resultado una novela espontánea, y de agradable lectura.
Me ha parecido diferente y original en este sentido.
Además, creo que es fácil identificarse con la protagonista. Vale, yo también soy una treintañera, y he vivido mucho años en Madrid, o sea que algo en común tenemos! Pero la historia está narrada de tal manera que parece muy cercana. Cuenta la vida de una chica “normal”, en el contexto económico bastante difícil de ahora. No obstante, está tratada de manera ligera y con humor.

En fin, he disfrutado mucho leyendo LA VIDA IMAGINARIA.
¡Ha sido una lectura muy amena!

¿Y vosotros? (o más bien ¿vosotras? quizás sea más una novela para chicas… no sé…)
¿La habéis leído? ¿Qué os ha parecido?

Alexandra
http://www.hispafra.com/

Traducción interpretación francés – español, español – francés.
Formación español, francés para extranjeros.

Traduction interprétariat français – espagnol, espagnol – français.
Formation espagnol, français langue étrangère.

cropped-cropped-logo-hispafra.jpg

6 de diciembre, día de la Constitución Española

Hoy, 6 de diciembre, se celebra la Constitución Española.

Tal día como hoy, hace 34 años, en un Referéndum Constitucional, el pueblo español aprobó la actual Constitución Española, en vigor desde entonces.

constitucion-1978Aprobada por las Cortes Generales el 31 de octubre de 1978, ratificada por Referéndum Constitucional por los españoles el 6 de diciembre, la Constitución Española fue sancionada y promulgada por el Rey Juan CarlosI el 27 de diciembre, y publicada en el BOE (Boletín Oficial del Estado), el 29 de diciembre de 1978.

Esta nueva Constitución marca una etapa clave en la historia contemporánea española. Efectivamente, significó el fin de la dictadura franquista, con la muerte de Franco a finales de 1975, y la instauración del régimen democrático.

Podemos destacar que uno de sus principales objetivos es establecer y obligar a ejercer las libertades públicas y los derechos fundamentales de los ciudadanos.

images...Mariano Rajoy, que hoy ha acudido al acto central del Día de la Constitución por primera vez como presidente del Gobierno, quiso mostrar la Constitución como ejemplo a tener en cuenta en momentos de grave crisis económica como el que vivimos ahora: « Si algo positivo hay que sacar de aquella Constitución es demostrar que las situaciones difíciles y complejas se pueden superar ».

Alexandra – www.hispafra.com

cropped-cropped-logo-hispafra.jpg

12 de octubre: Fiesta Nacional de España, y Día de la Hispanidad

Aujourd’hui, 12 octobre, est la Fête Nationale espagnole. On l’appelle également Día de la Hispanidad (Jour de l’Hispanité).  Savez-vous pourquoi ?

Ce jour est considéré comme celui de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb. En effet, le 12 octobre 1492, après une longue traversée, la terre est en vue, et il aborde une île de l’archipel des Bahamas, appelée Guanahani par les indigènes, qu’il rebaptise aussitôt Île de San Salvador.

En 1981, après la restauration de la monarchie et la mise en vigueur de la Constitution espagnole de 1978, le 12 octobre est officiellement devenu Fête Nationale de l’Espagne et Jour de l’Hispanité.

Différentes célébrations ont lieu dans les pays hispanophones.
Comme tous les ans en Espagne, Madrid accueille le défilé militaire en présence de la famille royale et du chef du gouvernement.

Madrid 12 de octubre 2013

Alexandra
Traduction français-espagnol / espagnol-français / anglais-français.
Interprétariat français espagnol.
Formation espagnol. Formation français langue étrangère.
Cours sur site ou à distance, via Skype.

Mise à jour : 12/10/2015