Pawinee KLINKHAJORN – Traductrice thaïlandaise – Article invité 10/2015

NOM : Pawinee KLINKHAJORN
PROFESSION : Traductrice et Consultante en Relations Franco-Asiatiques
LANGUES DE TRAVAIL : du français/de l’anglais vers le thaïlandais (et chinois)
LIEU DE RÉSIDENCE ET DE TRAVAIL : Bègles (près de Bordeaux – 33)

Quels types de travaux réalisez-vous et qui sont vos clients ?

L’activité que j’exerce est polyvalente. Mon domaine d’intervention couvre tous les aspects du développement international de la France vers la Thaïlande et/ou la Chine. J’accompagne les entreprises et les particuliers sur tous leurs projets avec ces deux pays.
pawinee_klinkhajorn_we_expert
Quelques exemples de mes prestations :

* Langue et coutume :
– Traduction de votre site web, des supports de communication et de tous types de documents du français/anglais vers le thaïlandais/chinois
– Relecture, Sous-titrage, Rédaction, Enregistrement de voix, Transcription du français/anglais vers le thaïlandais
– Initiation à la langue thaïlandaise/chinoise et aux coutumes asiatiques (ex : vous former ou former vos forces de vente sur la manière de penser des asiatiques, ce qu’il faut ou ne faut pas faire, les coutumes à respecter, etc.)
– Guide/Interprète : Français/Anglais Thaïlandais/Chinois
– Coordination de projets (surtout pour la partie de communication avec vos contacts asiatiques)

* Commercial :
– Commerciale ponctuelle (vente directe, mission de prospection, qualification de fichiers, etc)
– Sourcing (Thaïlande & Chine)
– Prospection et négociation commerciale
– Organisation des voyages d’affaires en Thaïlande
– Accompagnement sur des salons professionnels

* Marketing :
– Conseils en Relations Franco-Asiatiques (conseils stratégiques adaptés selon le marché ciblé)
– Études de marché
– Emailing en langue thaïlandaise et chinoise
– Création des supports commerciaux dans ces deux langues
– Recherche et collecte des informations en langue thaïe
– Veilles concurrentielles sur le marché thaïlandais
– Community Manager en langue thaïlandaise (Animation de votre site web, de page Facebook, Twitter en langue thaïe)

* Le monde viticole :
– Tout type de services pour les viticulteurs, les négociants et les professionnels du vin ayant un lien avec l’Asie
Ex : Conseils en Relations Franco-Asiatiques et Initiation à la langue et aux coutumes asiatiques, Coordination avec des contacts asiatiques, Traduction FR/ANG – TH/CH, Guide, Interprétariat en langue thaïlandaise et/ou chinoise, Oenotourisme, Organisation de la dégustation de vins dans votre propriété ou aux salons de vins, Apporteurs d’affaires pour la partie export Asie (Thaïlande & Chine) et France, etc.

Mes clients sont principalement :
. les entreprises, les organismes ou les particuliers travaillant ou souhaitant communiquer ou travailler avec des clients, des fournisseurs ou des partenaires asiatiques (dans les deux sens pour ceux qui sont en Thaïlande et qui sont intéressés par le marché français)
. les entreprises d’import/export souhaitant importer depuis l’Asie ou exporter vers la Thaïlande et/ou la Chine
. les viticulteurs, les négociants, les professionnels du vin (organisateurs de salons, cavistes, CHR, comités d’entreprise, etc.), les importateurs de vin en Asie
. les entreprises de ventes en ligne ciblant ces trois marchés
. les agences de traduction
. les magazines
. les agences de communication, de publicité
. les auteurs
. les particuliers
etc.

Décrivez-nous brièvement une journée de travail.

Ma journée commence en regardant les actualités et les alertes Google dans le monde. Être en veille permanente de l’information me permet de développer ma discussion et ma crédibilité auprès de mes clients.
Ensuite, je consulte mes emails et j’y réponds en fonction de la priorité.

Ma journée s’organise ensuite selon les décalages horaires. Une mission vers la Chine ou la Thaïlande impose une grande rigueur horaire. Tout est différent : ouvertures des bureaux, repas, jours fériés.

Pour le reste, mon temps est partagé entre les différentes missions en cours (exécution), la fidélisation (moins chère et plus efficace que la prospection), mais aussi à préparer demain : Si tu peux t’asseoir à l’ombre aujourd’hui c’est que quelqu’un un jour a planté la graine de ce bel arbre sous lequel tu te reposes. Même quand les affaires sont au mieux il faut toujours garder une place pour la prospection de nouveaux clients.

J’alimente également beaucoup les réseaux sociaux qui me permettent d’être visible. Je fréquente les clubs d’entreprises, prends des idées, bref, il faut que ça bouge !

Le midi je cuisine souvent et déjeune avec mon ami car l’avantage de travailler à son compte est d’être maître de son temps. Qui n’en rêve pas ?

Pour la vie de famille j’adopte un mode de vie à la scandinave : je ne peux pas concevoir de bien travailler si le principal ne va pas ; santé et vie de famille sont des valeurs chères à mes yeux. Quand avez- vous appelé votre maman la dernière fois ?

Je participe aussi parfois à des conférences, des journées/soirées de rencontres d’entrepreneurs comme moi afin d’éviter l’isolement, et rencontrer des professionnels de différents métiers. Ceci est pour moi très important car c’est une occasion d’échanger nos cartes de visite, de discuter sur le travail et d’échanger des idées. De plus, le risque de travailler seule à la maison est un découragement. Voir les autres avancer me donne aussi envie d’avancer et de rester en phase avec le monde qui m’entoure.

Chaque journée de la semaine peut être très différente. Tout cela dépend de la période de l’année car je participe aussi à des salons et déplacements qui se déroulent à différentes dates. Les rendez-vous avec des prospects pour la dégustation de vins par exemple, nécessitent beaucoup de déplacements chez eux. La prospection des châteaux aussi. Certains mois, je vais avoir beaucoup de déplacements (mars, mai, juin, novembre) et d’autres un peu moins (août et décembre).

Je profite des périodes plus calmes pour préparer mes supports de cours (initiation à la langue et aux coutumes asiatiques) et m’occuper des tâches administratives. Et dieu sait que la France est exigeante sur ce point !

Qu’aimez-vous dans votre profession ?

. les rencontres avec des clients de différents horizons
. les échanges enrichissants avec ces clients, partenaires
. la liberté
. la diversité des activités. On n’a qu’une vie mais on peut la remplir autant qu’on le souhaite…. ou la laisser vide. Pour ma part le choix est évident.
. la flexibilité de mon emploi du temps
. avoir du temps libre quand je le souhaite
. la fierté de pouvoir promouvoir ma langue maternelle qui est unique et rare (thaïlandaise) et les coutumes de mon pays natal dans mon deuxième pays (la France)
. l’impression de proposer des services typiques et variés à mes clients (tout comme mon profil)
. la dimension internationale et l’utilisation de ma double culture (11 ans de vie en France : études puis travail)

Que n’aimez-vous pas ?

. La solitude. Le métier de la traduction nécessite souvent d’être seul au calme, afin de se concentrer et réaliser un bon travail.
. Le stress. Parfois, la quantité de travail est conséquente, et le délai de livraison est court.

Je crois que dans n’importe quel métier, il y a toujours du stress. En ce qui concerne les indépendants, c’est aussi le stress du chiffre d’affaires à la fin du mois et à la fin de l’année, voir la stabilité de notre situation.
Quand on travaille pour soi il n’y a personne sur qui se reposer. Il faut savoir tout faire. Il ne faut donc pas paniquer et remplir l’intégralité de ses engagements et de ses obligations.
Tout dépend de soi : un client heureux le dira peut-être à 3 personnes. Un client mécontent lui, peut défaire votre réputation en quelques clics.

Les sources de stress sont nombreuses : pas de client ? Comment vais- je gagner ma vie ? Trop de clients au même moment ? Comment satisfaire tout le monde à 200% ? Parfois, on peut se sentir seul face à tout cela.

Depuis quand exercez-vous ?
J’ai réalisé beaucoup de missions dans des domaines variés avant de me lancer. Je voulais prendre un maximum d’opinions et de méthodes pour être autonome. J’exerce à mon compte depuis bientôt 2 ans.


Cette activité professionnelle correspond-elle à vos études initiales ?
Une partie oui. Mon parcours scolaire a toujours été dans ce sens. Mes langues et ma double culture, mon parcours atypique sont des atouts majeurs, qu’en pensez-vous ?

Quel est votre parcours professionnel ? Pourquoi êtes-vous devenu traductrice ?
J’ai fait ce choix car je ne concevais pas de laisser mes origines de côté. Je m’estime chanceuse d’avoir pu parcourir un peu le monde et de voir des choses si différentes. Ce métier me permet d’associer mes origines et ma vie d’aujourd’hui. Et j’aime rendre service. Le choix était une évidence pour moi.

Pour des informations complémentaires sur les services proposés par Pawinee, n’hésitez pas à visiter le site internet Worldwilde Experience Expert. Vous y trouverez également les liens vers ses profils sur les différents réseaux sociaux.
Vous pouvez aussi la retrouver sur Facebook, avec sa page dédiée aux vins, sa page dédiée à la langue thaïlandaise, et celle liée à la langue chinoise.

Alexandra
Traduction français-espagnol / espagnol-français / anglais-français.
Interprétariat français espagnol.
Formation espagnol. Formation français langue étrangère.
Cours sur site ou à distance, via Skype.

traduction espagnol

Publicités

Une réflexion sur “Pawinee KLINKHAJORN – Traductrice thaïlandaise – Article invité 10/2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s